Bilan – Montréal, 6 mois plus tard

Le 20 août 2021, j’étais dans l’avion. C’était il y a 6 mois déjà.

Il y a 6 mois, j’ai pris la décision de quitter Montréal. La vie que je m’étais construite là-bas, pendant 3 ans. Et 3 ans, c’est long quand on y pense.

Il y a 6 mois, je ne savais pas encore que cette décision allait être définitive. J’avais énormément de doutes, de questionnements. On cherche toujours à faire le « bon choix », alors qu’en fait, il n’y en a pas vraiment. Le bon choix, c’est celui que l’on prend au final, celui qui nous emmène vers notre prochaine destination.

Il y a 6 mois, tout était tellement différent.

Et aujourd’hui, ça n’allait pas trop. J’ai décidé d’aller marcher pour prendre un peu l’air, pour réfléchir. Et je me suis retrouvée sur ce banc, où je suis actuellement en train d’écrire. J’ai repensé à Montréal, à la question que l’on me pose régulièrement : est-ce que Montréal te manque? Et c’est là que je me suis rendue compte que Montréal, c’était il y a 6 mois déjà.

Tellement de choses se sont passées pendant ce temps-là, et depuis mon dernier article où je vous explique pourquoi je suis partie. Et si il y a bien une chose que je peux vous dire, c’est que j’ai pris la « bonne » décision, en tout cas la décision qui était nécessaire pour moi à ce moment-là. Montréal a été une expérience enrichissante sur tellement de points, une ville où j’ai étudié, partagé, aimé, et fait de merveilleuses rencontres. C’est une ville qui m’a accueilli, qui m’a fait grandir, et qui m’a permis de me développer aussi bien personnellement que professionnellement, et je lui en serai éternellement reconnaissante pour tout ça. Mais Montréal, c’est aussi une ville où je me suis perdue, éteinte. Les mots sont forts, mais c’est la réalité. Une réalité difficile à encaisser.

Cela fait 6 mois maintenant que je fais tout mon possible pour rallumer cette petite étincelle qui est en moi. J’ai envie de rayonner pour moi, pour les gens qui m’entourent, et je fais de mon mieux tous les jours pour atteindre cet objectif si précieux pour moi. C’est tellement important de savoir prendre du temps pour soi, pour se ressourcer, pour se (re)trouver. Ça parait si simple dit comme ça, et pourtant, c’est le meilleur conseil que je pourrais vous donner en ce début d’année 2022.

Alors non, Montréal ne me manque pas. Peut-être parce que j’ai fait mon temps là-bas. Peut-être parce que je suis en train de construire une vie dans laquelle je me sens plus épanouie. Peut-être parce que je suis consciente de tout ce que m’apporte cette décision au quotidien. Ou peut-être que je préfère ne pas y penser, tout simplement. Et pourtant, j’en parle souvent. Je travaille encore pour Montréal d’ailleurs, donc quelque part, le Québec fait toujours partie de mon quotidien. Parce que j’aime cette ville, j’aime ce pays, et parce que j’ai hâte d’y retourner. Mais pas pour y vivre, non. Je n’ai pas envie de dire « plus jamais », bien au contraire, je suis ouverte aux opportunités.

Vous savez, vivre à l’étranger est une expérience très personnelle, mais il y a toujours une date de début, et une date de fin. Plus ou moins longue pour certain, et il n’y a pas de mal à ça. Pensez déjà au courage qu’il faut pour prendre cette décision, pensez à tout le chemin que vous avez parcouru pour y arriver, et soyez fiers de vous, peu importe la finalité.

Ma finalité à moi, c’est ma nouvelle vie ici, à Paris, avec ma meilleure amie. C’est la découverte d’une nouvelle ville, de nouvelles personnes. C’est la redécouverte d’une culture, en profitant de toutes ces petites choses qui m’avaient manqué. Une vie où je suis célibataire aussi, où je peux me consacrer seulement à moi, à ce que je veux, à ce que je vaux. C’est une vie où je me retrouve chaque jour un peu plus, et ça me fait tellement de bien, si vous saviez. Et c’est la plus belle chose que je peux vous souhaiter. Ma recette pour aller mieux, ça a d’abord été d’aller voir une psychologue, mais ça n’a pas été très concluant. Ensuite, une hypnotiseuse, que je vois encore tous les mois. J’adore cette méthode et ça marche très bien sur moi, je serai ravie de vous en dire plus en privé si vous le souhaitez! Puis, la reprise du sport. Salle de sport, course à pieds, natation. Ce n’est pas toujours évident de trouver la motivation je vous l’accorde, mais ça fait tellement de bien au corps et au moral. Enfin, le dernier ingrédient de la recette : beaucoup de sorties entre amis hihi. Ce sont des choses toutes simples oui, mais on a parfois tendance à les oublier.

J’espère que je ne vous ai pas trop perdus au travers de mes pensées, j’avais vraiment besoin de mettre tout ça sur le papier! Sur ceux, je vous dis à très bientôt, prenez soin de vous.

Un commentaire sur “Bilan – Montréal, 6 mois plus tard

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s