Les 10 choses que j’aime le moins à Montréal

Bonjour à tous!

Une personne a des qualités et des défauts, comme une ville a des points positifs et négatifs. Vous comprendrez bien que le but de cet article n’est absolument pas de critiquer Montréal, une ville que j’adore et dans laquelle je vis depuis presque 3 ans. Mais que l’on aime ou pas une ville, je pense que c’est important de prendre en compte tous ses aspects, afin d’être bien préparé si l’on envisage de la visiter ou de s’y installer. C’est pourquoi on se retrouve aujourd’hui pour la première partie de l’article sur les choses que j’aime le plus et le moins à Montréal. Et j’ai décidé de commencer par les points négatifs, pour finir sur une note plus positive la semaine prochaine. De plus, je vous ai demandé il y a quelques semaines sur Instagram de me donner votre avis sur la question, et j’ai décidé de faire un petit mélange de toutes vos réponses avec les miennes. J’ai dû faire une sélection pour que l’article ne soit pas trop long, mais si jamais il y a des points sur lesquels vous n’êtes pas d’accord ou si vous avez d’autres choses à rajouter, je serais ravie d’en discuter avec vous dans les commentaires.

Montréal, la ville des travaux… je pense que l’on est tous d’accord sur ce point-là. Souvent, les gens s’en moquent et en rigolent, mais c’est vrai que c’est parfois lassant de voir nos endroits préférés en rénovation. D’ailleurs, ça me rappelle un souvenir d’il y a un presque deux ans maintenant, quand la maman de mon copain était venue nous voir. J’étais super contente de l’amener dans le Vieux-Montréal, je m’étais dit que ça allait sûrement être l’un de ses endroits préférés. Je n’y étais pas allée depuis un petit moment, alors imaginez ma surprise quand j’ai vu toutes les plus belles rues inaccessibles à cause des travaux… Finalement, on a fini par se poser pour boire un verre en terrasse, mais autant vous dire que ça avait beaucoup moins de charme qu’à l’habitude et que c’est loin d’être le quartier qu’elle a retenu de sa visite.

Au Canada, le prix des produits est encore affiché avant taxes, ce qui veut dire que le prix indiqué n’est pas celui que l’on va payer en arrivant à la caisse. A Montréal, pour se faire une idée du prix réel, il faut rajouter 14,975% (vous pouvez arrondir à 15%), soit la TPS (fédérale) et la TVQ (provinciale) réunies. Il y a cependant quelques produits qui ne sont pas taxés. De plus, quand il y a un service spécifique (au restaurant ou chez le coiffeur par exemple), il est mal vu de ne pas laisser un pourboire d’au moins 15% selon le service que vous avez reçu. Donc vous allez payer environ 30% de plus que le prix affiché à la base. En tant qu’Européens, tout ça nous parait bien compliqué, mais c’est une habitude à prendre. Personnellement, ça ne me dérange plus vraiment, mais ce point-là est beaucoup revenu dans les réponses que vous m’avez données, et je peux comprendre que ce soit fatigant de toujours devoir tout calculer.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire cet article de La Presse + qui est très intéressant pour comprendre le fonctionnement de tout ça.

Je sais que beaucoup d’entres vous ne vont pas du tout être d’accord avec ça… mais je déteste les écureuils!!! Alors oui, certes ils sont plus mignons que des rats, mais ils sont tellement envahissants, c’est une horreur. Chaque été, j’essaie de rendre ma terrasse un minimum potable, avec des guirlandes, des pots de fleurs etc, et ils finissent toujours par tout détruire. J’ai essayé toutes les techniques possibles pour les faire fuir, mais ils sont tellement habitués à nous qu’ils n’ont plus du tout peur. Des fois, quand je veux sortir sur ma terrasse, il y en a un qui attend que j’ouvre la porte exprès pour essayer de s’introduire chez moi, du coup je reste bloquée à l’intérieur… quand j’y pense, ça doit être super drôle d’assister à cette scène. 😂

Encore un point qui est revenu assez souvent, en particulier pour le prix du fromage ahah. C’est vrai que le budget pour les courses est une dépense importante à prendre en compte dans la vie quotidienne, et ça fait partie des choses qui peuvent vite revenir très chères si on ne fait pas attention. Et puis, ce n’est que mon avis, mais je trouve que les fruits et les légumes en général sont assez fades qu’en France, et il faut également être vigilant à ce qu’ils ne soient pas bourrés d’OGM. Par contre, le point positif, c’est que l’on trouve quasiment de tout, et même de très bonnes boulangeries.

Une des premières choses qui nous a choqués en arrivant ici, c’est le prix des forfaits téléphoniques. Selon moi, le Québec est vraiment en retard de ce côté-là. Pour vous donner un ordre d’idée, attendez-vous à payer minimum 35$ + taxes pour 2 Go d’internet, et comptez environ 5$ de plus par tranche de 2 Go supplémentaire. Tous les opérateurs sont alignés sur le même prix, et aucun opérateur n’est venu les concurrencer comme Free l’avait en France il y a quelques années maintenant. Autant vous dire que l’on est loin de l’internet presque illimité à petit prix comme on en avait l’habitude… D’ailleurs, beaucoup de Français choisissent de garder un forfait téléphonique en France afin de payer moins cher et/ou d’avoir plus de données internet, et ils créent un numéro de téléphone canadien gratuitement via l’application TextMe, parce que ça reste super important d’en avoir un au moins pour la recherche d’emploi par exemple.

Je trouve que ce point-là est assez intéressant à aborder, même si ça ne fait pas partie des reproches « courantes » que l’on peut faire à Montréal. Comme le dit très bien Chaddia dans un article de son blog, les Québécois sont parfois très communautaires, et certains peuvent être offensés si on leur dit qu’ils sont Canadiens. Pour nous, le Québec est au Canada, on ne fait pas vraiment de distinction entre les deux, à part que la langue parlée au Québec est le français. Mais le Québec se considère comme une nation à part entière, même s’ils n’ont jamais réussi à obtenir leur indépendance. Et puis, il y a aussi le fait que, d’après ma propre expérience et celle que j’ai pu entendre au travers de différents témoignages, il est assez difficile de se lier d’amitié avec des Québécois (mais pas impossible, sa demande des efforts des deux côtés). C’est compréhensible, parce que malgré le fait qu’ils soient souvent très ouverts à la discussion, ils ont déjà leur vie et leur groupe d’amis, en sachant qu’un Français a une chance sur deux de rentrer en France après son expatriation.

Ce n’est pas un secret, les routes à Montréal sont en mauvais états, il y a des nids de poule de partout. C’est assez désagréable d’y conduire, et puis ça ne fait pas vraiment du bien à nos voitures non plus. Il y a plusieurs facteurs qui expliquent pourquoi les routes sont dans cet état, notamment à cause des températures et des problèmes de fondations. Je vous laisse lire cet article de RPM web qui est intéressant si jamais vous voulez en savoir plus.

Un sujet un peu plus délicat à aborder, mais malheureusement, c’est une réalité. Comme souvent dans les grandes villes, il y a un nombre assez important d’itinérants (ou sans-abris) à Montréal, en particulier sur la rue Sainte-Catherine ou dans les banlieues. Et malheureusement, la pauvreté et la souffrance de la rue emmènent parfois ces personnes-là à se droguer. En contrepartie, Montréal est une ville assez sécuritaire (en tout cas, pour une grande ville) et dans la majorité des cas, ces personnes ne vous feront aucun mal. Mais si je dois être honnête, je me suis souvent sentie mal à l’aise quand j’étais toute seule et que je me promenais dans certains coins.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur ce sujet, je vous conseille cet article du Journal de Montréal.

Je parle souvent de l’hiver dans mes articles, notamment des points positifs et négatifs que j’ai abordé récemment, parce que c’est une saison qui fait peur à beaucoup de monde alors qu’en réalité, ce n’est pas si difficile à vivre. Par contre, on est tous d’accord pour dire que ça dure (trop) longtemps. En mars-avril, les températures varient énormément, on se fait de faux espoirs en pensant « ça y est, c’est la dernière neige » et puis il recommence à neiger milieu avril. Ensuite, avril-mai est généralement une période où il pleut souvent, on a juste hâte de commencer à voir les beaux jours arriver après les 5 mois d’hiver que l’on vient de passer.

Enfin, un dernier point auquel je n’avais pas pensé mais qui est revenu quelques fois parmi vos réponses, c’est que beaucoup d’appartements à Montréal sont assez vieux. Un grand nombre de bâtisses datent des années 1970 et n’ont pas été rénovées depuis, ce qui peut entrainer des problèmes d’isolation, des murs et des planchers extrêmement fins, des chauffages qui consomment énormément, ou tout simplement des appartements mal-entretenus et/ou qui ne sont plus au goût du jour. Alors, il est vrai que la recherche d’appartement est souvent plus simple et accessible à Montréal, mais il vous faudra faire attention à ces détails lors de vos visites.

Et voilà ce qu’il en est pour les choses que j’aime le moins à Montréal. Ce n’était pas un article facile à écrire, et encore une fois, c’est assez subjectif puisque ça concerne mon avis. Je remercie les personnes qui ont participé à ma story Instagram, ça m’intéresse toujours d’avoir votre avis, et vous vous reconnaitrez peut-être dans certains points que j’ai évoqués ici. Et si vous n’êtes pas d’accord, c’est aussi sympa d’en discuter selon l’expérience de chacun. En tout cas, j’ai déjà hâte de vous poster l’article sur les choses que j’aime le plus à Montréal, pour finir tout ça sur une note positive.

J’espère que vous avez aimé cet article, et on se retrouve dimanche pour la suite. En attendant, prenez soin de vous!

Un commentaire sur “Les 10 choses que j’aime le moins à Montréal

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s