Une journée avec moi : confinement, productivité & rapport au corps

Bonjour à tous!

Cette année est assez difficile pour tout le monde, on passe tous beaucoup plus de temps à la maison qu’avant, et ça joue sur le moral général. Personnellement, mes journées sont toutes différentes, mais je sors très peu parce que je passe la plupart de mon temps à mon bureau, à faire mes cours à la maison. Et puis il y a les jours où ça ne va pas, où je n’arrive pas à me motiver, et il faut parfois savoir se mettre un coup de pied aux fesses pour se reprendre en main, comme dirait mon père. Cette journée-là, c’est ce que j’ai fait. Je vous emmène avec moi dans une journée sportive, productive et motivante, et j’espère que ça pourra aussi vous inspirer si vous avez besoin de petit coup de pouce pour reprendre de bonnes habitudes.

6h45 : Pour tout vous dire, ce n’était pas prévu que je me réveille à cette heure-là. La veille, j’avais une migraine, j’étais incapable de faire quoi que ce soit et je n’ai pas eu d’autres choix que de me coucher à 21h30. Même si j’ai mis du temps à m’endormir, à 6h45 j’ai senti que j’avais eu le sommeil nécessaire (même si j’avais encore un reste de migraine de la veille) et je me suis levée.

Pour la petite anecdote, il y a quelques années, j’étais allée voir un médecin parce que j’avais des migraines chroniques, c’est-à-dire que chaque semaine, chaque jeudi par exemple, je me réveillais à coup sûr avec un mal de tête qui augmentait au fur et à mesure de la journée, jusqu’à ce que je ne puisse plus rien faire à part me coucher dans le noir et attendre que ça passe. Et en général, ça ne passait pas avant le lendemain. Le médecin m’a prescrit un médicament qui empêche la migraine d’arriver, mais qui ne permet pas de la faire passer si elle est déjà installée. Donc il m’a dit, « si tu sens que tu vas avoir mal à la tête, tu prends un cachet ». Mais comme je n’aime pas spécialement prendre des médicaments et que j’ai tendance à préférer les méthodes naturelles, je n’arrivais pas à prendre ce médicament, je me disais toujours que peut-être que je n’allais pas avoir mal à la tête, et donc peut-être que j’allais prendre ce cachet pour rien, et au final je ne le prenais pas (et je le regrettais le soir ahah). Avec le temps, j’ai appris à le prendre au bon moment, et ça fonctionne plutôt bien sur moi. Parfois j’en ai besoin d’un par semaine, parfois je n’en ai pas besoin pendant des mois, ça dépend des périodes.

Je vous raconte tout ça, parce que ces migraines ont eu un réel impact sur mon rapport au sport notamment, je vais vous en parler un peu plus bas. Pour en revenir à ma journée, ce matin-là, j’ai senti que j’avais besoin de prendre un médicament. Ensuite, la première chose que j’ai faite en me levant, c’est boire un verre d’eau tiède avec du citron. C’est une habitude que j’avais arrêté pendant un moment, et que j’ai repris récemment, j’aime bien avoir ce petit coup de boost dès le réveil. Je fais aussi une cure de vitamines en ce moment, et je prends en complément de l’huile de foie de morue et de la spiruline, pour booster mon système immunitaire.

Le jeudi, j’ai un cours qui commence à 9h30, et j’avais un peu de temps avant qu’il commence. Je me suis donc motivée à sortir et à aller courir. Ça faisait longtemps que je voulais le faire, mais je me trouvais à chaque fois des excuses et je finissais pas rester au lit jusqu’à que mon cours commence.

J’ai toujours été une fille très sportive, grâce à mes parents qui m’ont toujours habitué à faire des activités extra-scolaires. J’ai fait du triathlon, de l’équitation, de la danse classique, de l’athlétisme, de la gymnastique en compétition, plusieurs années de salle de sport,… et j’en passe. Ensuite, j’ai fait 3 ans de fac de sport parce que je voulais devenir professeur d’EPS, où j’ai pu encore tester plein de sports différents. Mais c’est aussi pendant cette période que mes migraines sont devenues plus difficiles à vivre, notamment à cause de l’effort physique et de la chaleur. J’ai commencé à volontairement m’empêcher de faire du sport, parce que j’avais peur d’avoir la migraine et de ne pouvoir plus rien faire d’autre de ma journée. Ensuite, j’ai arrêté la fac de sport parce que le métier de prof d’EPS ne m’attirait plus, ce qui m’a aussi entrainé à arrêter petit à petit de faire du sport. C’est la même année que je suis arrivée au Canada. Ma première année ici n’a pas été évidente psychologiquement, j’allais à la salle de sport de temps en temps mais pas assez fréquemment, et j’ai commencé à prendre beaucoup de poids. En janvier 2020, je me suis inscrite dans une nouvelle salle de sport dans l’optique de me reprendre en main (ah, les bonnes résolutions!), et je m’y suis tenue deux fois par semaine, jusqu’à la fermeture des salles de sport. Vous connaissez la suite. J’ai été coupé dans mon élan, qui était encore très fragile, et aujourd’hui, à chaque fois que j’essaie de me créer de nouvelles habitudes sportives, je ne m’y tiens pas.

Ce matin, je me suis motivée. Je n’ai pas couru longtemps, mais ça m’a vraiment fait du bien. Je n’ai pas envie de me mettre la pression, en me disant que je vais m’y remettre assidûment comme d’habitude, mais j’ai vraiment envie de redevenir la fille sportive que j’étais et je sais que je finirais par y arriver.

8h : Je suis rentrée de ma petite course. Ensuite, j’ai eu envie de m’essayer au yoga. Je n’aime pas spécialement ça, mais je me suis dis que ça pouvait me faire du bien et que j’allais peut-être finir par apprécier. J’ai appelé ma soeur (@thedorkyfrench sur Instagram) en FaceTime, parce que je sais qu’elle a l’habitude d’en faire et je voulais qu’elle me conseille. Au final, elle allait aussi faire sa séance de yoga, donc on a fait ça ensemble. Si vous aussi vous avez du mal à trouver de la motivation, n’hésitez pas à proposer à votre famille ou à vos amis de faire du sport en FaceTime avec vous, c’est plus sympa à plusieurs et ça permet aussi de parler, de se sentir moins seul. On a fait deux vidéos de @bohobeautiful, une de 20 minutes de Yoga Workout, et une de 10 minutes de Yoga Stretch. Elle a vraiment des vidéos pour tous les goûts, pour tous les niveaux, je vous la conseille si jamais vous voulez vous essayer au yoga aussi. D’ailleurs, je me suis lancée un petit challenge, soit de faire 10 minutes de yoga tous les matins pendant un mois au moins, j’aimerais que ça devienne une habitude. Ça fait déjà une semaine que je m’y tiens!

9h30 : La douche est prise, et c’est l’heure de mon cours de marketing. En général, j’attends toujours que mon cours commence pour prendre mon petit-déjeuner. C’est l’avantage des cours à la maison! Ça me permet de prendre davantage le temps de manger, de boire mon café, et ça me permet aussi de rester concentrée plus longtemps. En ce moment, je me fais des bowlcakes, c’est aussi une chose que j’avais arrêtée pendant un moment et que je reprends plaisir à manger. Banane, cannelle et pépites de chocolat, c’est le meilleur combo!

12h : Nos cours durent 3 heures, mais les profs nous laissent souvent quitter en avance. Aujourd’hui, il nous a laissé quitter 30 minutes avant la fin. J’en ai profité pour mettre à jour ma to-do list. J’ai essayé plusieurs méthodes pour arriver à les tenir, et j’ai enfin trouvé la méthode qui me convient le mieux. Le dimanche, je prévois ma to-do list pour chaque jour de la semaine, je prévois en général entre 6 et 8 choses à faire par jour. Je laisse souvent un ou deux espaces, parce que parfois des choses se rajoutent dans la semaine ou je modifie certaines choses. Mais au moins, ça me donne une idée de ce à quoi ma semaine va ressembler. Je ne trie pas par heures, ni par catégories, je mélange tout et ça me convient comme ça. Et ensuite, tout au long de la journée, je surligne les tâches accomplies.

12h30 : Le midi, je me laisse souvent entre une heure et une heure et demie pour manger devant ma série du moment. Au menu, un reste de soupe de la veille à base de pommes de terre, poireaux, courgettes et champignons. Avec ça, un steak végétarien de la marque Beyond Meat, je vous les conseille vraiment, ils sont super bons. Et en accompagnement, des champignons… j’en mets absolument partout, j’adore ça. Et pour la série, j’ai regardé Love & Anarchy. C’est une série suédoise facile à regarder, ça raconte l’histoire d’une consultante qui arrive dans une nouvelle entreprise pour les aider à adopter une stratégie plus moderne. Là-bas, elle rencontre un technicien, ils commencent à se lancer des défis en cachette, et forcément, les choses se compliquent. J’aime bien l’aspect assez libéré, féministe, et moderne de la série. Pour les points négatifs, je trouve que ça manque parfois d’émotions et je ne me suis pas beaucoup attachée aux personnages. Je vous la conseille quand même, si jamais vous cherchez une série légère et facile à regarder.

14h : Au boulot! C’est dur de s’y remettre, mais il le faut. On a tendance à penser qu’avec les cours à la maison, les profs nous donnent moins de travail, mais au contraire, je n’ai jamais autant travaillé qu’à cette session. On a énormément de lectures, de travaux à rendre, et aussi de travaux à faire en équipe, et ce n’est pas non plus évident de faire ça à distance. Par contre, le point positif, c’est que j’ai l’impression que les profs sont plus indulgents sur la correction. D’ailleurs, ça me fait penser que j’ai fait un sondage sur Instagram pour vous demander si vous aussi, vous avez mal aux yeux à force de passer du temps sur l’ordinateur. 92% m’ont répondu oui, sur plus de 50 personnes, c’est énorme! Personnellement, j’ai des lunettes anti-lumières bleues et ça m’aide beaucoup, peut-être que ça pourrait vous aider aussi, il ne faut pas négliger la santé des yeux. En tout cas, je sens que mes yeux sont vraiment plus fatigués quand j’oublie de les mettre.

15h30 : En attendant mon copain pour qu’on aille faire les courses, j’ai eu envie de faire une petite pause lecture. D’habitude, je lis plutôt le soir, mais le livre de Cassandra Bouchard me donnait vraiment envie de le continuer. Si vous ne connaissez pas Cassandra, c’est une influenceuse québécoise qui a écrit un livre sur L’envers des réseaux sociaux notamment à travers son expérience et celle de plusieurs autres influenceurs qu’elle a faits participé. J’ai beaucoup aimé son livre, je vous en reparlerai dans l’article de la semaine prochaine.

16h : L’heure de partir faire les courses. La plupart du temps, on se contente d’aller une fois par semaine au Marché Maisonneuve, on y trouve tout ce dont on a besoin. Et une fois par mois environ, on va faire un petit plein chez Costco, surtout pour les produits d’hygiènes et les produits secs. Cette semaine, on n’avait pas besoin de grand chose, il nous restait pas mal de provisions des semaines passées. Alors, on a pris :

  • Choux-fleurs (pour faire un gratin)
  • Courges butternut, patates douces, carottes, navets, lait de coco (pour faire des soupes)
  • Champignons (pour mettre dans tous mes repas ahah)
  • Courgettes, poireaux (à poêler pour faire des accompagnements)
  • Poires, kiwis, clémentines et bananes

Voilà, c’est un peu nos essentiels de chaque semaine. Et pour ce qui est de la viande, moi je suis végétarienne donc je trouve mes protéines dans les autres aliments, je mange aussi du tofu de temps en temps que je trouve au marché, ou des steaks Beyond Meat comme dans mon repas de midi (que j’achète congelés chez Costco). Mon copain, de son côté, achète du jambon une fois par mois chez Costco aussi, et sinon on a du poulet dans le congélateur. Mais c’est assez rare qu’on le cuisine, la plupart du temps il mange les mêmes plats que moi (et il adore mes steaks Beyond Meat ahah).

17h30 : En rentrant des courses, j’ai pris l’habitude de faire du meal-prep, c’est-à-dire que je commence à couper au préalable les légumes ou à préparer certains plats pour que ce soit plus facile le reste de la semaine. J’aime bien ce moment-là, ça me repose et j’en profite pour être au téléphone avec ma famille ou pour regarder une série. Ce jour-là, j’ai fait une soupe et j’ai préparé le gratin de choux-fleurs que j’avais envie de manger pour le repas du soir.

19h : En général, on mange entre 19h et 20h, on a gardé nos habitudes à la française. En ce moment, on regarde la série Le jeu de la dame sur Netflix. Incroyable cette série! Je vous en reparle aussi dans l’article de la semaine prochaine, mais en attendant je vous la recommande vraiment. On ne s’attendait à rien, et on a été agréablement surpris. Aussi, pendant l’épisode, j’en ai profité pour jouer un peu à Animal Crossing. Je ne suis pas du tout jeux vidéos à la base, mais j’aime bien ce jeu, ça me rappelle mon enfance avec la Nintendo DS. J’ai commencé à y jouer pendant le premier confinement, ensuite j’ai complètement arrêté pendant l’été, et je reprends un petit peu ces derniers temps. Ça dépend des périodes!

20h : Après le repas du soir, j’ai eu envie de terminer l’article sur le témoignage de Barbara (que j’ai posté dimanche dernier). J’avais vraiment hâte de vous présenter cette nouvelle catégorie d’articles, et je suis contente parce que d’après les retours que j’ai eus, ça vous a plu. Ça va me permettre d’être plus active sur le blog, de diversifier mon contenu aussi, et j’ai déjà hâte de vous poster les prochains témoignages.

Ensuite, je me suis remis à faire du travail d’université. Je suis vraiment plus productive le soir, c’est à ce moment-là que j’avance le plus dans mes travaux à rendre (d’ailleurs, là on est samedi soir, il est 23h30, et je suis en train de terminer cet article…). Pendant la journée, j’étais vraiment fatiguée à cause du sport du matin et de la migraine de la veille. Je pensais que ça me permettrait de me coucher tôt, et au final, je n’étais plus du tout fatiguée! Je me suis forcée à me coucher vers 23h, mais j’ai eu du mal à m’endormir.

C’est tout pour cette journée avec moi. Cet article n’était pas du tout prévu à la base, mais je me suis sentie tellement inspirée pendant cette journée que j’ai eu envie de partager tout ça avec vous. C’était aussi un article un peu plus personnel que d’habitude, mais ça m’a aussi permis de parler à coeur ouvert avec vous et ça fait du bien. Je ne veux pas édulcorer la réalité, et c’est aussi pour ça que je précise encore une fois qu’aucune de mes journées ne se ressemble, et ce n’est pas toujours évident d’être motivé non plus. Mais c’est exactement le genre de journée que j’aime passer, où je sens que je suis productive à la fois sur le plan personnel et professionnel. Pour passer au travers de cette période, je pense que c’est important de s’entraider tous ensemble à notre manière, et j’espère que mes petits conseils auront pu aussi vous aider si jamais vous avez besoin d’un petit coup de boost en ce moment.

On se retrouve la semaine prochaine dans un nouvel article, en attendant prenez soin de vous!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s