Mes 5 favoris de l’été 2020

Bonjour à tous !

En repensant au début d’année que l’on a vécu, je me suis dit que l’on avait été extrêmement chanceux de pouvoir profiter un minimum de l’été, même si ce n’était pas exactement comme d’habitude. Alors j’ai eu envie de regrouper dans un article les cinq choses que j’ai découvertes ces deux derniers mois, et que j’ai adorées. Il n’y a pas vraiment de lien entre elles, mais ça vous permettra peut-être de faire des découvertes vous aussi. Et puis ça me permet de me replonger un peu dans les souvenirs d’été, avant de laisser place à l’automne.

1 – SOS Vélo

Au mois de juin, j’ai commencé à me chercher un vélo pour profiter de la ville, et surtout pour éviter de prendre les transports en commun en allant au travail. Et là, ça a été une vraie galère. Les entreprises comme Décathlon ou Canadian Tire n’avaient plus aucun stock, du moins à des prix abordables. J’ai également cherché en seconde main, comme sur Kijiji ou Marketplace, mais c’était des vélos souvent trop vieux, ou trop chers. Je ne m’y connais pas du tout dans ce domaine, et je n’avais pas envie de me retrouver avec un vélo défectueux.

Et là, j’ai découvert SOS Vélo. C’est un organisme sans but lucratif qui se trouve dans Hochelaga, et qui existe depuis 1996. Leur mission première est d’insertion sociale et professionnelle des adultes en situation d’exclusion, à faible scolarité et sans revenu d’emploi. En fait, je l’apprends quasiment au même moment que vous ahah, en faisant les recherches pour cet article. Mais je trouve ça vraiment bien qu’un organisme puisse donner une chance à des personnes en difficulté, en leur offrant une formation afin qu’ils puissent répondre au mieux aux besoins des clients.

Ils s’occupent de remettre à neuf des vélos usagés, afin de leur donner une seconde vie et de pouvoir les vendre à petit prix. Vous avez sûrement déjà vu des vélos abandonnés traînés dans les rues, il y en a souvent à Montréal. Au bout d’un certain temps, la ville s’occupe de les ramasser et de les donner à SOS Vélo afin qu’ils puissent en faire quelque chose. Ils récupèrent également des dons de leurs clients. Ils ont énormément de vélos en attente à réparer ou recycler, ce qui leur permet de renouveler leur stock chaque semaine.

En bref, vous pouvez avoir un vélo de seconde main vérifié par des professionnels, et à petit prix. Ecologique, et économique. Personnellement, j’ai toujours eu un super service client en allant là-bas. Le conseiller m’a expliqué plein de choses, et m’a aidé à trouver un vélo qui me convenait parfaitement. Certes, mon vélo n’est pas le plus beau, mais il est en parfait état, et il m’a couté seulement 150$ + taxes. En comparaison, mon copain a un vélo qui vient de chez Décathlon, qu’il a eu au début de l’été également. Je ne peux pas vous dire le prix car c’était un cadeau, mais il coûtait plus cher que ça. Et pourtant, il a dû changer la selle parce que c’était juste impossible de rester assis dessus plus de 5 minutes, il a dû acheter une béquille car il n’y en avait pas, et il est obligé de regonfler ses roues toutes les 2 semaines car elles se dégonflent. Alors que moi, je n’ai jamais eu de problèmes avec le mien, et ça prouve bien que parfois, ça vaut vraiment la peine de se tourner vers du seconde main plutôt que vers du neuf.

En résumé, c’est une très belle découverte et je vous recommande d’aller y faire un tour si vous aussi, vous comptez vous acheter un vélo prochainement, tout en soutenant un organisme éco-responsable.

2 – L’abonnement Sépaq

Une autre grosse découverte de cet été, ça a été les parcs nationaux du Québec. L’entrée de chaque parc est payante, elle coûte 8,90$ taxes incluses, et il faut parfois rajouter le prix du parking. Autant vous dire que ça peut rapidement vous revenir cher, surtout quand on aime se balader en nature et découvrir de nouveaux parcs hors de la ville. Alors, si vous avez une voiture ou que vous avez la possibilité de sortir de la ville régulièrement, je vous conseille vivement de prendre la carte annuelle, qui coûte 80,25$ taxes incluses. La carte vous sera rentable au bout de 10 visites, ce qui peut paraître beaucoup à première vue. Mais quand on regarde sur une année entière, ce n’est vraiment pas grand-chose, en sachant qu’il y a en tout 24 parcs différents à découvrir, et qu’ils sont tous ouverts chaque jour de l’année.

En moins de trois mois, nous avons déjà découvert 8 parcs différents, et nous allons en découvrir 2 autres dans les semaines à venir. Il y a aussi certains parcs à moins de 30 minutes de Montréal, comme le Mont Saint-Bruno par exemple, que nous avons fait plusieurs fois, donc notre pass est déjà rentabilisé.

A cause (ou grâce) à la situation sanitaire actuelle, nous avons dû nous adapter en ce qui concerne les voyages, en se contentant de notre pays d’accueil. L’abonnement à la Sépaq nous a permis de prendre l’air, et c’était vraiment nécessaire avec la pression constante qui pesait sur la ville. Il nous a également permis de découvrir davantage notre belle province, et il faut le dire, on a vraiment de la chance d’avoir toute cette belle nature à proximité.

Avec l’automne qui arrive, nous allons prendre encore plus de plaisir à aller se balader dans les parcs, pour voir l’été s’en aller et les paysages se transformer. Si vous n’êtes pas encore allés dans des parcs, l’automne est la saison parfaite pour s’y rendre, mais il faut être réactif car ça ne dure pas longtemps.

3 – Une lecture

Parmi les livres que j’ai lus cet été, j’ai eu un coup de coeur pour Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin. J’adore la façon d’écrire de l’auteur, je trouve que la lecture se fait tout en douceur, et c’est vraiment agréable.

Voici le résumé :

« Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses.

Après l’émotion et le succès des Oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous fait partager l’histoire intense d’une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l’ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d’humanité. »

C’est une lecture qui fait du bien au moral, on se prend de sympathie avec Violette tout en se laissant emporter par sa lourde histoire. C’est une femme courageuse, qui se contente des choses simples que lui apporte la vie, et c’est sans doute un bel exemple à suivre. Alors si vous cherchez un livre pour terminer l’été en douceur, je vous le conseille grandement.

4 – La coloration naturelle

Une des choses que j’ai découverte cet été et que je n’avais jamais faite avant, c’est la coloration naturelle. Je vous ai montré le résultat de la coupe et de la couleur sur Instagram, mais je ne suis pas allée plus loin parce que je voulais attendre de voir si la couleur allait bien tenir.

Je suis allée au Jardin d’Art et de Coiffure sur l’avenue Mont-Royal, sous les conseils d’Océane (@wanderlust.ossie sur Instagram). C’est un salon au concept écologique, qui utilise des produits 100% naturels de la marque Marcapar, et qui dispose également d’une galerie d’art. Le salon a été fondé en 2008 par Vincent Bonhomme, un français expatrié à Montréal, qui en avait assez d’utiliser des produits chimiques.

Comme je ne trouvais pas de coiffeur sur Montréal, je me suis dis, pourquoi pas tester une nouvelle forme de coiffure, qui se rapproche plus de mes valeurs d’aujourd’hui. J’ai aussi essayé de comparer les prix avec certains coiffeurs, mais bon, c’est tout le temps cher quand on est une fille et que l’on veut changer de couleur, alors à quoi bon… j’ai décidé de prendre rendez-vous. Comme c’est de la coloration naturelle faite sur mesure pour votre type de cheveux, il faut s’y rendre une première fois pour que la coiffeuse puisse analyser vos cheveux et vous faire un devis, et c’est gratuit.

Mon premier rendez-vous était le 17 juillet, où j’ai fait faire mon analyse, et on en a profité pour faire la coupe en même temps. J’avais vraiment envie de tester la coupe au carré, je n’avais jamais osé couper aussi court auparavant, et je suis plutôt satisfaite du résultat. Ensuite, je suis revenue le 22 juillet pour faire faire la couleur. Ça a duré plus de 3 heures, il faut un peu de patience ahah. Une chose qui m’a étonnée et que je n’avais jamais vue dans d’autres salons de coiffure, c’est qu’ils ont une salle de détente/méditation, comme dans un spa. C’est une petite salle fermée, et pendant que la couleur pose, tu peux t’allonger sur le fauteuil, avec de la musique douce et une lumière tamisée, c’est vraiment relaxant.

En sortant de chez le coiffeur, mes cheveux étaient vraiment brillants. Ma seule crainte avec la coloration naturelle, c’était que la couleur ne tienne pas avec le temps. Et en fait, c’est tout le contraire! Ils n’ont pas dégorgé une seule fois, comme quand on fait une couleur chimique et que l’eau devient toute noire sous la douche. Et plus d’un mois plus tard, la couleur n’a absolument pas bougé. Alors si jamais vous cherchez un salon et que vous voulez tester quelque chose de différent (et d’écologique), je vous le recommande à 100%!

5 – Une place pour bruncher

Nous n’allons pas souvent bruncher, même si c’est assez réputé ici. Nous, le dimanche matin, on aime bien aller chercher nos croissants à la boulangerie, comme de bons français ahah. On adore bruncher aussi, mais c’est sûr que la facture peut rapidement devenir plus élevée, alors on se limite. Dimanche dernier, on a décidé de se faire plaisir et d’aller tester le menu brunch de chez Loam Resto, qui se situe dans le Vieux-Montréal.

Honnêtement, ça a été une très belle découverte, on a adoré! Le décor est vraiment beau, il y a une super ambiance, et le patron est très sympa. Aussi, on a été assez surpris par le menu, il y a une vraie recherche derrière les noms et le mélange des saveurs qu’ils proposent. Nous, on a décidé de tester « La bonne vibe », soit un mixte de quatre plats pour pouvoir goûter un peu à tout : mac’n cheese truffé, toast d’avocat et oeuf poché, tataki de saumon aux deux sésames (notre préféré), et gaufre aux petits fruits. Tout était vraiment bon, je vous mets le menu juste ici.

Ils sont ouverts depuis 2 mois seulement, et je pense que c’est important de soutenir les jeunes entreprises, surtout quand on voit tout le travail qu’il y a derrière. Ils ont un menu différent pour la semaine, et ils font également bar à vin, alors c’est sûr qu’on y retournera à l’occasion pour tester tout ça. Et merci à Adeline du compte Instagram @hello_panducci pour la découverte!

6 – Un petit bonus…

Parmi les sorties que l’ont a faites cet été, une de mes favorites a été la découverte des champs de lavande chez Bleu Lavande. Je ne vais pas m’attarder longtemps là-dessus, parce que je vous ai déjà fait un article où j’en parle dans la comparaison entre Maison Lavande et Bleu Lavande, mais je me suis dit que cette découverte méritait bien d’avoir une petite place dans cet article. On a vraiment beaucoup aimé notre expérience là-bas, le fait de sortir de la ville et d’aller admirer la beauté des champs, ça nous a fait du bien après cette longue période à rester à la maison.

Malheureusement, la saison des lavandes est déjà terminée, il faudra attendre l’année prochaine pour en profiter. Mais ils vont relocaliser leurs activités dans la ville de Magog, alors je serais curieuse d’y retourner l’an prochain pour voir les changements!

Même si je trouve que l’été est passé beaucoup trop vite, je suis vraiment contente d’avoir fait ces découvertes et de pouvoir vous en parler dans cet article. Elles ont énormément contribué au bon déroulement de mon été, surtout après la période difficile que l’on a vécu. Et vous, quelles ont été vos meilleures découvertes de cet été? Je suis vraiment curieuse de savoir et d’avoir vos retours!

On se dit à dimanche prochain dans un nouvel article, en attendant prenez soin de vous. 🖤

2 commentaires sur “Mes 5 favoris de l’été 2020

  1. Bonjour Morgane,
    Pour moi, l’été a été rempli de découvertes! Cela faisait quelques années que je n’avais pas profité pleinement du Québec en été, car j’aime voyager à l’étranger. Cet été a donc été merveilleux et m’a vraiment rappelé comme c’est beau chez nous. ❤️Partout. La Côte-Nord reste probablement ma région préférée.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s