BILAN : mon premier mois à Montréal 🍁

Ce premier mois fût relativement mouvementé. Entre l’intégration dans un nouveau pays, la découverte d’une nouvelle ville, la recherche d’appartement, l’installation, la rentrée scolaire, la recherche d’emploi, les nouvelles habitudes à prendre… autant vous dire que l’on ne s’est pas ennuyé !

30hwualorsjvush3otlpa.jpg

Parlons d’abord de l’installation

La première priorité fût de trouver un appartement qui nous convienne, et qui soit proche de l’université. Il faut dire qu’être en couple ça aide, car les propriétaires sont moins méfiants concernant le paiement des loyers. Il faut savoir également que la recherche d’appartement est bien plus simple qu’en France ; par contre, cela implique de faire attention car beaucoup de propriétaires profitent du fait que l’on soit étranger pour donner de fausses informations, alors voilà cinq faits à prendre en compte :

  1. Dans la majorité des cas, il n’y a pas de frais d’agence : c’est le propriétaire qui doit s’en charger
  2. Les propriétaires n’ont pas le droit de demander une caution
  3. Pour ceux qui ont un NAS (numéro d’assurance sociale), vous n’êtes pas dans l’obligation de le divulguer, au contraire, protégez-le
  4. Les propriétaires n’ont pas à vous demander plus d’un mois d’avance
  5. La plupart des propriétaires augmentent le loyer chaque année, alors parlez-en avec eux pour éviter les mauvaises surprises

Après quelques jours d’hésitation entre différents appartements, nous nous sommes rabattu sur le choix de la raison : certes pas le plus grand, pas le moins cher, pas le plus lumineux, mais situé en plein centre ville, dans un quartier animé et à 5 minutes à pieds de l’université (et qui plus est, entièrement rénové).

 

La découverte de la ville

Pw%l+RMmWl+R7ra3bFA

 

Difficile de se concentrer sur les priorités administratives quand on arrive dans une aussi belle (et grande) ville que Montréal !

 

 

 

 

 

Il y a tellement de choses à visiter dans cette ville, c’est assez impressionnant. Chaque quartier apporte sa propre touche d’originalité, ce qui fait de Montréal une ville pleine de diversité et de surprise.

Un des points qui me plait le plus, c’est que l’on peut passer très rapidement du côté très dynamique du centre-ville, au côté très « chill » que l’on retrouve un peu partout à la fois. Et sans parler de tous les grands espaces verts mis à notre disposition, qui donnent tellement d’oxygène à la ville…

Voilà quelques images de certains endroits à visiter à Montréal :

Le lac aux Castors
Le lac aux Castors
Le village
Le Village
Le Vieux-Montréal
Le vieux-Montréal
La vue au sommet du Mont-Royal
La vue au sommet du Mont-Royal

 

La reprise scolaire :

Pour ceux qui ne le savent pas, j’ai repris un cursus universitaire en Communication Marketing, à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Je suis donc en première année de baccalauréat, ce qui correspond à la licence en France.

Je vous avoue que ça n’a pas été évident pour moi de reprendre le rythme des cours, surtout dans un nouveau pays dans lequel je venais à peine de m’installer. Heureusement, le nombre d’heures de cours n’est pas très abondant ce qui me laisse pas mal de temps de libre (mais évidemment, il faut compenser tout ça par du travail personnel).

Je pourrais vous faire un article prochainement sur la différence entre l’université française et l’université québécoise, si cela vous intéresse 😉

La reprise sportive :

Le sport a toujours fait partie intégrante de ma vie, mais à des degrés différents, selon les périodes. Quand j’étais petite, j’ai eu l’opportunité de pouvoir m’essayer à pleins de sports (natation, athlétisme, triathlon, danse, équitation…), mais mon préféré était la gymnastique, et j’ai également commencé à m’inscrire dans une salle de sport en entrant au lycée.

J’ai ensuite commencé un cursus universitaire pour devenir professeur d’EPS, car c’était depuis des années LE métier que j’avais envie de faire. Mais plus les années sont passées, et plus je me suis rendue compte que je m’étais trompée… et c’est quelque chose que j’ai eu du mal à accepter. A partir de ce moment, j’ai arrêté de m’entraîner de manière régulière, et c’est toute ma vie qui a été remise en question.

En arrivant à Montréal, c’était pour moi l’occasion de tout reprendre à zéro : nouvelle école, nouveaux amis, nouvelles habitudes, etc. J’ai donc repris petit à petit mes habitudes sportives, je m’entraîne régulièrement à la salle de sport (qui est comprise dans mon inscription à l’université), je me suis inscrite à des cours de kick boxing (j’avais besoin d’un sport dans lequel je peux vraiment me défouler), et je profite des derniers beaux jours à Montréal et de l’automne qui arrive pour aller courir dans des parcs, au bord des lacs.

Les spécialités culinaires

(Bon d’accord, le sport c’est bien, mais manger, c’est mieux !)

Nous avons évidemment profité de ce premier mois pour goûter les spécialités d’ici (il faut bien compenser le manque des croissants au petit-déjeuner). Alors même si le porte-monnaie en a pris un coup, nous avons testé plusieurs petits restaurants, notamment des restaurants végétariens, et nous avons rarement été déçu.

BILAN : 

Ce n’était pas évident d’allier à la fois la reprise d’une nouvelle vie et la découverte d’un nouveau pays. C’est un peu comme partir en vacances sans pouvoir en profiter pleinement. Mais en tout cas la ville me plaît, j’ai commencé à prendre un rythme de vie plutôt satisfaisant, et ça ne peut qu’annoncer du positif pour la suite !

sYuDe2hUSNi0RygGq3MgBA
A bientôt 🌼

6 commentaires sur “BILAN : mon premier mois à Montréal 🍁

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s